Compréhension de la fin de vie d'une norme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Compréhension de la fin de vie d'une norme

Message  Thomas le Lun 30 Mai - 16:48

Salut tout le monde !

J'ai un peu de mal à comprendre ce que veut dire cet extrait du programme PEP eco-passport :

Les processus liés à la fin de vie sont inclus dans les frontières du système en comptabilisant :
1- Les procédés d’élimination des déchets (mise en décharge ou incinération sans valorisation énergétique) et le transport du site d’utilisation jusqu’à ces sites de traitement
2- Les procédés de valorisation des déchets (recyclage, réutilisation ou incinération avec valorisation énergétique) y compris les transports depuis le site d’utilisation tels que prévu par la méthode des stocks.
La fin de vie du produit étudié est donc marquée par un procédé d’élimination et/ou un stock en cas de valorisation d’un déchet.
Les scénarios de traitement des déchets à considérer sont les suivants :

1- Les procédés d’élimination des produits

Dans le cas ou le traitement d’élimination du produit est connu (incinération sans valorisation énergétique, mise en décharge) et ou les données sont disponibles, les impacts liés a ces processus sont à prendre en compte. Les types de traitement utilisés doivent être explicités et documentés.

2- le cas de la valorisation des produits (recyclage, réutilisation ou incinération avec valorisation énergétique)

Dans ce cas, le traitement de fin de vie n’aboutit pas à l’élimination des déchets. Le cycle de vie s’arrête à un stock de matière.
Les procédés qui permettent de mettre en stock des déchets sont à comptabiliser dans le champ de l’étude du produit qui génère ces déchets.
Les procédés qui permettent d’utiliser les ressources issues d’un stock sont à comptabiliser dans le champ d’étude du produit qui utilise ces ressources.

La frontière du système (et notamment la position des stocks) doit être explicitée et documentée.
Pour moi, j'ai deux options : soit le recyclage est inconnu, alors c'est mise en décharge + incinération sans valorisation (cas 1), soit le secyclage est connu, et c'est le scénario 2. Mais qu'entendent ils par stock de matière ? Est ce qu'on prend en compte le fait que ce stock évitera l'extraction de nouvelles matières ? (donc impacts évités ?)

Merci de votre aide

Thomas

Nombre de messages : 31
Age : 29
Enseignant, Etudiant, Autre ? : Etudiant en master éco-conception, en stage ACV
Date d'inscription : 28/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compréhension de la fin de vie d'une norme

Message  Félicien Thiou le Lun 30 Mai - 17:45

Bonjour,

Pour commencer, voila la différence entre "Méthode des stocks" et "Methode des impacts évités".
La méthode des impacts évités, tout le monde la connait plus ou moins (encore faut-il bien savoir l'appliquer, ce qui est loin d'être évident !!!!!!), il s'agit, lorsqu'il y a production de matière secondaire (ou recyclé), d'attribué au produit un gain correspondant à l'évitement de la production de matière vierge que la matière secondaire remplace (Impact de la matière recyclé - Impact de la matière vierge au taux de recyclage près). Jusque la tout va bien, encore que ça se complique vraiment lorsqu'il y a consommation et production de matière secondaire, ou de savoir si l'impact évité doit être attribué au produit qui met à disposition la matière secondaire, ou au produit qui consomme la matière secondaire ... je m'arrête ici pour la méthode des impacts évités.
Pour la méthode des stocks, on considère que la matière secondaire ne remplace pas de matière vierge, mais qu'elle rejoint un "stock", donc pas de prise en compte de subsitution de matière vierge. Dans l'ICV ceci se traduit, en fin de vie, par un flux sortant de matière, auquel aucun impact n'est attribué. Ces flux apparaissent aussi en entrée lorsqu'il y a consommation de matière secondaire. Typiquement pour ce qui connaissent les FDES, ces flux sont tracés dans les tableaux 2.1.3 "Consommation d'énergie et de matière récupérées" et 2.3.1 "Déchets valorisés".

Pour l'interprétation de ta norme, il faut bien distingué consommation de matière secondaire issu d'un stock (matière entrante, production du produit) et mise à disposition de matière secondaire dans un stock (matière sortante, fin de vie du produit).
La consommation de matière secondaire doit prendre en compte les processue de mise en forme pour son incorporation dans le produit fini (par exemple, depuis un barre de métal à une vis).
La mise à disposition de la matière secondaire doit également prendre en compte le processus de valorisation (transformation de la vis en barre).

La phrase "La frontière du système (et notamment la position des stocks) doit être explicitée et documentée." précise juste que doit bien apparaitre ou est considéré le stock. En effet, il n'est pas impossible de considéré que le processus de production de la vis commence au moment de la collecte des déchets du cycle amont, et comprendera donc les transformation en barre et de nouveau en vis. on peut également déplacer l'ensemble de ce processus en fin de vie. Ceci à juste pour effet de déplacer les impacts d'une étape à une autre.

En espérant avoir été assez clair.

Félicien

Félicien Thiou

Nombre de messages : 238
Age : 32
Localisation : Paris et RP
Enseignant, Etudiant, Autre ? : Ingénieur ACV

Mes contributions n'engagent que moi.
Date d'inscription : 20/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compréhension de la fin de vie d'une norme

Message  Thomas le Mar 31 Mai - 8:57

Merci pour le temps que tu passes à m'aider, c'est très sympa.

Ok je crois que j'ai tout compris, et j'avais oublié le fonctionnement de cette "methodede stock", et c'est plus clair maintenant que tu le dis.

Donc dans cette norme qui nous impose la methode des stock, nous ne prennons que la partie "négative" du recyclage, à savoir la consommation des process et le transport, mais rien en impacts évités (car ça, c'est la methode des impacts évités). Ca va donc se traduire comme un impact positif pour la fin de vie du produit dans mon ACV c'est bien ça ?

Un jour, je serais aussi fort que toi en ACV... Rolling Eyes

Thomas

Nombre de messages : 31
Age : 29
Enseignant, Etudiant, Autre ? : Etudiant en master éco-conception, en stage ACV
Date d'inscription : 28/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compréhension de la fin de vie d'une norme

Message  Félicien Thiou le Mer 1 Juin - 12:51

De rien, le forum est fait pour ça Wink

On ne peut quand même par parler d'un impact négatif, le fait d'intégrer un recyclage assure une mise à disposition d'une matière secondaire, ce qui doit apparaitre dans ta déclaration environnementale.

Un simple exemple au niveau du calcul des impacts de la fin de vie d'un alu entre la méthode des stocks et méthode des impacts évites.
Tr = taux de recyclage, Ir = impact de l'alu secondaire (recyclé), Iv = impact de l'alu vierge, Ie = impact de l'élimination (incinération et/ou enfouissement). Je passe sous silence le transport, qui doit toutefois être pris en compte.

Avec la méthode des impacts évités, le calcul de l'impact de fin de vie donne :
Ifdv = (1 - Tr) . Ie + Tr . (Ir - Iv)

Avec la méthode des stocks :
Ifdv = (1 - Tr ) . Ie + Tr . Ir

En général l'application de la méthode des impacts évités permet d'obtenir une fin de vie négative (ça depend aussi du taux de recyclage et de l'incorporation en recyclé à la production). C'est vrai pour les métaux et les plastics dans la majeur partie des cas, ça peut l'être pour le papier carton, par contre, c'est moins évident pour le béton par exemple.
Par contre oui, la méthode des stocks donne toujours un résultats positif pour ta fin de vie, l'on ne note la mise à disposition de matière secondaire qu'à travers un flux de matière sortant. Dans le cas des déclarations environnementales comme les FDES, ces flux sont bien indiqués. Par contre, dans le cadre d'une ACV, si le flux de matière recyclé n'apparait pas directement dans le corp de l'étude (il doit au moins apparaitre dans l'inventaire, mais bon, avec 700-800 autres flux), on peut rapidement brouiller certains impacts, encore plus dans le cadre d'une comparaison.

Félicien Thiou

Nombre de messages : 238
Age : 32
Localisation : Paris et RP
Enseignant, Etudiant, Autre ? : Ingénieur ACV

Mes contributions n'engagent que moi.
Date d'inscription : 20/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compréhension de la fin de vie d'une norme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum